Collectif w.o.r.k?
57 Mnémosyne
GAËTAN BRUN-PICARD, (FR)
CONCEPTION, MOUVEMENT

Gaëtan Brun-Picard est un artiste et chorégraphe travaillant l’espace et la lumière au travers de différents médiums.
Il vient au mouvement par les danse urbaine et s’oriente vers une écriture contemporaine de façon autodidacte. Il continue sa formation au contact d’artistes tels que Natalie Pernette, Peeping Tom, T.R.A.S.H., Gyohei Zaitsu, Shiro Daimon et VA Wölfl.
En parallèle il se forme au technique du travail de la lumière et de manipulation vidéo. À la croisé de ces disciplines il développe son propre travail de recherche mêlant art vidéo, installation et composition chorégraphique.
Il dansera entre autre pour Dominique Boivin (FR), Emanuel Gat (IS/FR), le collectif de théâtre contemporain Das Plateau (FR). Depuis 2006 il collabore sur différents projets en tant qu’artiste pluridisciplinaire et assistant chorégraphe avec Shonen / Eric MCC (FR), artiste associé au Ballet National de Marseille. Il assistera également, Alessandro Sciarroni (IT) ou les chorégraphes Pauline Simon (FR) et Milla Koistinen (DE/ FI) sur des projets ponctuels.
Depuis 2014 il est membre du collectif w.o.r.k.? avec lequel il développe son travail de recherche en art transdisiplinaire.


LAURIE CHARLES, (BE)
FILM, SCÉNOGRAPHIE

Laurie Charles (BE) est diplômée de l’école des beaux-arts de Bordeaux. Laurie Charles réalise des vidéos dans lesquelles elle invite ses amis à jouer : là, elle mêle folklores, sciences humaines et histoires (et récits de l’histoire) ; Elle écrit et peint également – des fictions et sur des toiles – des narrations spéculatives. Son travail a récemment été montré au Nanjing International Art Festival (CN), Beursschouwburg (BE), Komplot (BE), Le Commissariat (FR) et au CIAP Kunstverein (BE). Elle est actuellement en résidence à 1646, Stichting Project Space, La Haye, Pays-Bas.


MAXIM MONTI, (FR)
PHOTOGRAPHIE, GRAPHISME

Maxim Monti crée des images, les imaginent, les manipulent. Il pratique la photographie, le graphisme, la réalisation de film, le design, il parcourt ces médiums pour expérimenter, questionner, s’exprimer. De 2013 à 2016 Maxim co-crée un lieu éphémère ainsi qu’une maison d’édition (LO/A - Library of Arts). Ce sera un lieu d’échange, d’exposition, de vente autour de thématiques précises et d’évènements périodiques. En 2 ans LO/A proposa 8 thématiques, 20 expositions, 50 évènements, 4 livres publiés, 16 collaborations, 7 librairies hors les murs faisant écho aux différents thèmes abordés. Il vit et oeuvre professionnellement sur Paris.


LUCIE CALISE, (FR)
DÉVELOPPEMENT GRAPHIQUE

Lucie Calise vit et travaille à Paris. Formée à l’école Duperré à Paris dans la section Design d’espace, elle poursuit ses études aux Arts Décoratifs de Paris où elle développe une pratique personnelle couplant représentations graphiques et expérimentations spatiales. En 2013, lors d’un échange à l’Université de Cincinnati aux Etats Unis, elle s’initie à la danse contemporaine, ce qui lui permet d’approfondir ses recherches sur les relations corps/espace.
Diplômée en 2014 de l’École des Arts Décoratifs de Paris, elle est invitée à exposer son projet de diplôme Bône/ Annaba au Centre Pompidou dans le cadre de l’exposition « Transformation, 100 diplômes pour les industries de la création ». Par la suite, elle assistera Xavier Veilhan une année, et travaillera entre autre avec les artistes Janaina Mello Landini, Adélaïde Feriot, Pauline Simon et la scénographe Marion Abeille. Influencée par différentes disciplines, tels que les sciences, l’écriture chorégraphique et architecturale, elle continue aujourd’hui à développer son travail artistique en utilisant différents supports et médiums.

LILI GARCIA GOMEZ, (FR-CO)
CONCEPTION, MOUVEMENT

Lilli Garcia Gomez est une artiste colombienne. Son travail explore différents champs de la création contemporaine : chorégraphie, performance, photographie, installation, écriture et architecture. Depuis ses premières performances en Colombie, elle crée des interactions entre le corps et la ville afin de questionner la relation entre l’espace et la mémoire. Elle s’intéresse aussi particulièrement aux concepts de fiction, identité et communauté.
Elle se forme et collabore auprès de chorégraphes et artistes contemporains comme Tino Segal, Laurent Pichaud, Cristina Lucas, Roger Bernart, Olga Mesa et Fransisco Infante. Depuis 2014 elle est membre du collectif w.o.r.k.? avec lequel elle continue à développer son travail de recherche transdisciplinaire.


MIGUEL ROJO, (SP)
ÉCRITURE, DRAMATURGIE

Miguel Rojo, est un metteur en scène et performer espagnol; il développe son travail autour du concept du théâtre relationnel, afin d’établir de nouvelles façons d’interagir avec le public et répondre à des questions sur l’identité, le pouvoir et la communauté de différents points de vue. Il est philologue à l’université de Granada (Espagne), metteur en scène à l’Ecole Supérieure d’Art Dramatique (RESAD) à Madrid et il a un Master en Pratique Scénique et Culture Visuelle de l’Université de Castilla la Mancha et le Musée d’Art Contemporaine Reina Sofía (Madrid). Ses oeuvres récentes incluent la pièce en trois jours, Algo está pasando y no sé qué es, dont la première a été jouée en France, Cosas que nos gustaría ver en el escenario, Lo que queda…
Il a publié des livres de récits comme With or without you et Es- tar solo, et des recueils de poèmes, La vida, panorámica, La paciencia salvaje, El sol sobre la nieve ainsi que le livre illustré pour enfants Marianito le rat-conteur, pour lesquels il a reçu de nombreux prix. En 2015-2016, il est artiste en résidence à La Casa Encen- dida,au CA2M, Azala (Pays Basque espagnol) avec une bourse de création Iberescena et en Atalaia (Portugal) avec le projet Las imagenes posibles. Tras los pasos de Augusto Madeira Mendez. Il dirige actuellement le collectif d’artistes Los Bar- baros.


JACOB STAMBACH, (DE)
COMPOSITION SONORE

Jacob Stambach est compositeur, musicien multi-instrumentiste et ingénieur du son. Il travaille essentiellement dans les domaines du film, du théâtre et de l’art performatif, ainsi qu’au sein et auprès de groupes et d’ensembles musicaux. Il est co-fondateur du collectif théâtrale Das Plateau, et fondateur du groupe The History Of Colour TV. Il vit entre la France et l’Allemagne.